Home » Etudes bibliques » LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE » SYMBOLISME DU SANCTUAIRE IV

SYMBOLISME DU SANCTUAIRE IV

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (16)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (16) - Les yeux sur Jésus

LE CHANDELIER (SUITE ET FIN)

Nous avons vu que le chandelier est un porte lumière et qu'il représente l’Église, et plus précisément Christ dans son Église car l’Époux et l’Épouse sont inséparables, ils forment une seule chair : " Car nous sommes membres de son corps, étant de sa chair, et de ses os " (Éphésiens 5:30 versions Martin et Ostervald).
Or l'évangile nous enseigne que Jésus est présent dans son Église par le Saint Esprit : " Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi " (Jean 15:26).
Nous retrouvons dans le chandelier la présence du Saint Esprit symbolisé par l'huile qu'il contient, c'est l'huile qui est le "carburant " de cette lumière : " Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent "(Matthieu 25:8)
Dans le passage qui suit, Le Seigneur Lui-même nous indique la signification de cette huile sainte : "Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d'or, surmonté d'un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier; et il y a près de lui deux oliviers, l'un à la droite du vase, et l'autre à sa gauche. Et reprenant la parole, je dis à l'ange qui parlait avec moi: Que signifient ces choses, mon seigneur ? L'ange qui parlait avec moi me répondit: Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses ? Je dis: Non, mon seigneur. Alors il reprit et me dit: C'est ici la parole que l'Éternel adresse à Zorobabel: Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon Esprit, dit l'Éternel des armées " (Zacharie 4:2-6).
En effet l'onction d'une "huile sainte" sur la tête d'un homme symbolise la consécration, la réception de l'Esprit du Seigneur. Le chandelier est décoré de calices en forme d'amandes avec des pommes. Les pommes et les amandes symbolisent le fruit de l'Esprit porté par les chrétiens, les branches ( voir Galates 5:22)
"Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit " (Jean15:5)
Il y a aussi la notion de vie et de résurrection dans le symbole des fleurs et des amandes: "Le lendemain, lorsque Moïse entra dans la tente du témoignage, voici, la verge d’Aaron, pour la maison de Lévi, avait fleuri, elle avait poussé des boutons, produit des fleurs, et mûri des amandes " (Nombres 17 :8)
La verge d'Aaron avait fleuri, c'était une branche de bois coupé de sa source, donc morte et de laquelle était sortie la vie : des fleurs et des amandes. Nous avons là le symbole de Jésus qui, cloué sur le bois est mort et ressuscité : " En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit " (Jean 12:24) C'est pourquoi nous retrouvons les fruits sur la branche centrale, sur Christ.
La vive lumière émanant de ce chandelier éclaire les cloisons du lieu saint recouvertes d'or et le plafond tissé de 4 couleurs sur lequel était brodé des chérubins. Le lieu saint brille de mille feux. En face du chandelier se trouve la table des pains de propositions et bien évidemment nous comprenons que ces pains, symbole de la parole de Dieu, sont éclairés par la lumière du chandelier, l'Esprit de Dieu : "ta parole est la vérité" (Jean 17:17) "Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité" (Jean 16:13) C'est donc la lumière du Saint Esprit présent dans l’Église qui permet de donner le bon éclairage sur la parole de Dieu . Ainsi, si la lumière du Saint Esprit nous éclaire et nous conduit, elle nous fera aussi porter du fruit : " Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité " Éphésiens (5:9). On peut faire certainement encore, de nombreux parallèles concernant ce chandelier, chef d'oeuvre de la foi en Jésus Christ mais je voulais déjà partager ceux-ci avec vous.
Certains diront peut-être que les liens et ressemblances avec les vérités de l'évangile que j'ai présenté sont dus au hasard mais je ne pense pas que le hasard ou encore la chance fasse partie du vocabulaire de Dieu, c'est un vocabulaire qui n'est pas utilisé dans sa propre demeure, Son sanctuaire .
Lorsque nous aurons vu tout les éléments du sanctuaire, nous partagerons une dernière étude qui dévoilera que son symbolisme pour le peuple de Dieu n'a rien avoir avec le hasard, bien au contraire.

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (17)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (17) - Les yeux sur Jésus

LA TABLE DES PAINS DE PROPOSITIONS (Exode 25)

 

A l'entrée du lieu saint, sur la droite, donc au nord, se trouve la table des pains de propositions. Cette table est en bois d'acacia recouverte d'or pur; nous retrouvons encore ici l'humanité et la foi, ce qui est commun a tous les éléments du sanctuaire car il est, comme nous l'avons vu, l'image du plan du salut de l'humanité par le moyen de la foi.

La table est un symbole de communion. En orient, le moment du repas est un moment convivial, un moment de partage mais il peut s'agir aussi d'un moment d'intimité. Le Seigneur veut utiliser cette table pour parler avec l'homme et le réconcilier avec Lui. La table est un moyen de réconciliation : "Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires"  (Psaumes 23:5) Certains ont pensé que cette table était dressé comme un bouclier pour se protéger des coups des adversaires mais ce n'est pas ce que Dieu fait, Il "dresse", Il prépare une table entre mes adversaires et moi pour nous réconcilier car Il est "Le Dieu de paix", "le pacificateur". Jésus désire ardemment s’asseoir à table avec nous parce que le péché a fait de nous, par nature, ses ennemis: "ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ?" (Jacques 4:4). Il nous invite aujourd'hui à un repas de réconciliation. Il nous propose de venir dans Son temple pour communier avec Lui. Mais où se trouve Son temple ? Son temple, c'est nous: "Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu" (1 Corinthiens 3:16). C'est là qu'il veut nous rencontrer, dans notre cœur, là où était sa place aux origines du monde et c'est à la porte de notre coeur que sans se lasser, Il frappe :"Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi" (Apocalypse 3:20). Jésus nous invite à le laisser entrer dans notre coeur pour le souper, le dernier repas avant la nuit, le dernier moment de partage possible avec Lui, avant que les ténèbres ne se soient complètement installées.

Il y a sur cette table 12 pains, des pains sans levain, présentés en 2 piles de 6.

Le chiffre 2, nous l'avons vu, c'est le partage, la communion; 6, c'est l'homme pécheur. C'est bien là le symbole que Dieu veut communier avec nous. 12 étant le nombre du peuple de Dieu (12 tribus, 12 apôtres) il y a donc un pain pour chaque tribu. C'est la nourriture du peuple. Jésus n'a t-il pas partagé son pain avec les 12 disciples lors du dernier souper qui précédait " l'heure des ténèbres "? Le pain, vous le savez fort bien, est l'image de Jésus Christ : "Jésus leur dit : Je suis le pain de vie" (Jean 6:35), "le pain que je donnerai, c’est ma chair" (Jean 6:51), "Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps" (Matthieu 26:26).

Ce pain est aussi le symbole de la parole de Dieu : "Jésus lui répondit: Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu " (Matthieu 4:4). C'est la nourriture spirituelle. Il n'y a pas de contradiction dans le fait que ce pain soit à la fois Christ et la parole de Dieu car Christ est la Parole de Dieu : "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu... Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père" (Jean 1:1, 14) et encore : "Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable... il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu" (Apocalypse 19:11,13).

Voilà en fait le repas que Dieu nous propose, ce pain, c'est Christ Lui-même qui est offert sur cette table et au travers de sa parole, de sa vie en nous, car nous vivons de par ce que nous mangeons, nous nous approchons de Dieu et nous le voyons tel qu'Il est. En nous "nourrissant" de Christ, nous sommes réconciliés avec Dieu "Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même" (2 Corinthiens 5:19).

 

Je dois faire une parenthèse. Cette communion est nécessaire à notre salut. Nous avons besoin d'être à Sa table afin de connaitre qui est Dieu. Son caractère d'amour a été déformé par Satan depuis l’Éden et ce mensonge nous a poussé au péché, à l'éloignement de Dieu. L'homme pécheur, avant de pouvoir "devenir enfant de Dieu" (Jean 1:12) est rebelle à Dieu et "a pour père le diable", "le père du mensonge" parce qu'il suit ses enseignements. Nous sommes retenus captifs de ce mensonge et notre conception de Dieu est fausse. Jésus est venu révéler le Père et c'est en cette révélation de qui est réellement Dieu que réside notre salut. "vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira". Si donc la vérité nous libère, c'est bien que nous sommes prisonniers du mensonge. Satan nous a emmené sur le chemin du mensonge qui nous a conduit à la mort; Jésus est le chemin, la vérité et la vie. Le serpent a "mordu" la femme et lui a inoculé le venin du mensonge, il nous faut regarder au serpent d'airain (Jean 3:14), à la croix, pour découvrir la vérité sur le caractère de Dieu. C'est à la croix que Satan est vaincu (d’où l'image du serpent sur le bois) parce que c'est là que la vérité triomphe sur le mensonge, c'est là que le vrai caractère de Dieu est révélé ainsi que celui de Satan. Si le serpent nous a mordu, nous pouvons vivre par le sang de Jésus, son sang est l'anti poison, l'antidote car "c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris". Ainsi par Christ nous pouvons savoir qui est Dieu car si Satan a mit les ténèbres en nous, Dieu "a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ" (2 Corinthiens 4:6). Je désire donc aujourd'hui dire avec l'apôtre Paul "Mon but est de le connaitre" (Philippiens 3:10). Il y aurait tellement à dire sur les merveilles de la croix...

Je ferme la parenthèse.

 

Je ne voudrai pas parler de toutes les dimensions de cette table car cela serait un peu long mais je vous donne juste sa hauteur : une coudée et demie (soit environ 75 cm). L'autel des holocaustes, qui représente la croix, mesure 3 coudées (Exode 27:1) et la grille sur laquelle était posée la victime se trouvait à mi-hauteur (Exode 27:4,5) c'est à dire que l'animal se trouvait posé à une hauteur d'une coudée et demie, la même hauteur que la table d'or. Cette hauteur, c'est la hauteur de la rencontre, c'est là que Dieu me touche du doigt, ce Dieu merveilleux qui s'est abaissé à notre hauteur, à notre niveau parce qu'Il nous aime, parce qu'Il nous comprend. Il s'abaisse comme un Père le fait pour prendre son petit enfant dans ses bras et le serrer contre son coeur. Une coudée et demie, c'est la hauteur à laquelle Dieu s'abaisse, c'est la hauteur de l'agneau sur l'autel, c'est la hauteur du pain sur la table, c'est la hauteur de ma portée de mains parce qu'en Jésus Christ, Dieu me touche et je peux toucher Dieu dans une communion profonde. Jésus, avant la pâque, lors de son repas avec les disciples, fera par ses paroles, le lien entre l'agneau pascal et le pain de vie, entre l'autel et la table. Au passage, j'en profite pour vous dire aussi que l'arche de l'alliance, qui se trouve dans le lieu très saint, de l'autre coté du voile, mesure elle aussi une coudée et demie de hauteur; c'est sur elle, entre les 2 chérubins, qu' apparait la gloire de Dieu, c’est le lieu de la rencontre; Dieu dit à Moïse : "C’est là que je me rencontrerai avec toi; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage" (Exode 25:22)

Revenons aux détails de la table, je m'arrête sur quelque chose d' important : "Tu feras pour la table quatre anneaux d’or, et tu mettras les anneaux aux quatre coins, qui seront à ses quatre pieds" (Exode 25:26). Nous retrouvons le chiffre 4 symbole de l'universalité, de ce qui concerne la terre entière. En effet la parole de Dieu est pour tous : "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit" (Matthieu 28:19,20), "Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin" (Matthieu 24:14). Si ce pain de vie doit être apporté sur cette table au monde entier alors c'est à nous d'accomplir cette tache par la grâce de Dieu. En effet ces 4 anneaux d'or servaient au transport de la table, on y glissait des barres en bois d'acacia recouvertes d'or, encore en or car c'est par la foi seulement qu'on peut porter la bonne nouvelle. Ce sont les sacrificateurs qui portaient cette table, c'est donc le privilège des chrétiens d'aujourd'hui car Christ  "a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père" (Apocalypse 1:6).

Si ce repas avec le Seigneur nous a réconcilié avec lui, notre désir doit être que chaque âme perdue pour qui Jésus a donné sa vie, se réconcilie aussi avec Lui. Ainsi  "Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !"

(2 Corinthiens 5:19,20)

Que Le Seigneur nous donne son Esprit Saint pour apporter

"L’Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple" (Apocalypse 14:6)

Que le Chandelier d'Or brille de ses mille feux pour éclairer le pain de vie qui se trouve sur la table du Seigneur !

Amen !

 

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (18)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (18) - Les yeux sur Jésus

L'AUTEL DES PARFUMS

 

En face de l'entrée du lieu saint, juste devant le voile du lieu très saint se trouve le magnifique autel d'or, l'autel des parfums. Fait lui aussi de bois d'acacia, il est de même que la table et les planches du lieu saint, recouvert d'or, symbole qui nous est familier maintenant. Cet autel a 4 cornes, cela nous rappelle l'autel d'airain qui se trouve dans le parvis, l'autel des holocaustes. La corne, c'est le symbole de la puissance comme nous l'avons vu, les 4 cornes symbolisent une puissance pour toute l'humanité. Ce chiffre est important car il ne signifie pas qu' au travers de l'autel, tous les hommes font une offrande à Dieu mais au contraire, c'est Dieu qui fait une offrande à tous les hommes. Dans les cultes païens, les autels et leurs sacrifices sont des moyens pour les hommes d'apaiser leurs dieux en colère ; dans la foi véritable, l'autel et le sacrifice sont les moyens de l'action de Dieu en faveur des hommes, c'est ainsi que les 4 cornes sur les autels, d'airain ou d'or symbolisent une action de Dieu en faveur de tous les hommes. Il y a un texte clé pour comprendre ce que symbolise cet autel des parfums: "Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints" (Apocalypse 5:8). Les parfums sont les prières des saints. Cet autel représente les prières offertes à Dieu par son peuple. Voici un autre texte qui va dans ce sens : "Que ma prière soit devant ta face comme l’encens" (Psaumes 141:2)

Dans le lieu saint tout est communion, le chandelier d'or représente l'Esprit de Dieu, Christ dans son Église, la table d'or représente la communion avec Jésus Christ, le pain, la parole de Dieu et l'autel d'or c'est la prière. "Ma maison sera appelée une maison de prière" (Matthieu 21:13). Tout est communion avec Dieu dans le lieu saint, c'est pourquoi je vous disais que le lieu saint représente l’Église car tous les éléments qu'il renferme sont symboles de l'oeuvre de Dieu en nous, symboles de la vie quotidienne de l’Église.

La prière est nécessaire, la prière c'est la respiration de l'âme, une âme qui ne prie pas est une âme qui s’étouffe et finit par mourir.

Cet autel se trouve juste devant le voile du lieu très saint, ce voile représente Jésus Christ: "Ainsi donc, frères, nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair" (Hébreux 10:19,20).

Si Dieu se trouve de l'autre coté du voile, dans le lieu très saint, alors l'encens qui montait de l'autel d'or devait passer par le voile pour aller dans le lieu très saint: c'est ainsi que nos prières "passent" par Jésus Christ pour aller au Père, c'est pourquoi Le Seigneur Jésus nous a enseigné à prier en Son nom.

Pour brûler ces parfums, on prend des braises de l'autel des holocaustes qu'on dépose sur l'autel d'or: Sans la mort de Jésus (l'autel des holocaustes) il n'y aurait aucun moyen d'offrir des prières à Dieu et nos prières ne peuvent être émises que dans un esprit de reconnaissance envers le sacrifice de Jésus Christ, l'Agneau de Dieu. En effet, on offrait des parfums sur cet autel, à l'aube et en fin de journée, "entre les deux soirs". Ces offrandes de parfums étaient faites dans le même temps que le sacrifice perpétuel, le sacrifice de l'agneau du soir et du matin. Ainsi, accepter la mort de Jésus est indissociable de la vie de prière: "Priez sans cesse" (1 Thessaloniciens 5:17). La prière se déplace dans un sens verticale, entre Dieu et moi mais elle se déplace aussi dans un sens horizontal, celui de l'intercession en faveur de mon prochain, c'est pourquoi l'autel d'or a lui aussi des anneaux pour le transport; cela nous enseigne que nous pouvons "porter" nos prières et prier avec ceux qui en ont besoin: "Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints" (Éphésiens 6:18) "Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Église, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace" (Jacques 5:14-16).

La prière est "transportable", je peux l’emmener partout avec moi, c'est une puissance que personne ne peut m'enlever où que je sois dans le monde.

Au delà de la prière "demande", la liste de nos besoins exprimée à Dieu, nous devons comprendre que Dieu désire des moments d'intimité avec nous. Nous parlons sans cesse dans nos prières mais quand laissons nous Dieu nous parler ? Imaginez vous demandant mille choses à votre père sans lui laisser ouvrir la bouche ! Le Seigneur à besoin de nous parler et il serait bon de faire silence dans nos prières afin que Son Esprit Saint parle à nos coeurs. Passons aussi du temps à le remercier, à Lui dire combien nous l'aimons; nos parents terrestres aiment à entendre ces choses, et Lui qui est amour, n'en aurait-Il pas besoin ? Disons Lui combien nous avons hâte de le voir tel qu'Il est et de vivre auprès de Lui dans son royaume.

Il y a dans la bible un exemple de prière "inversée":

"Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant : Rabbi, mange" (Jean 4:31)

Nous soucions nous de ce dont Dieu a besoin ? Pouvons-nous donner au Seigneur les choses qu'il attend ? Pouvons- nous dire au Seigneur comme à un père, des choses qui Lui font du bien ? "O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur" (Luc 18:13). Voilà une prière qui n'est pas égoïste.

 

Je vous invite à considérer l'autel d'or, l'autel de la foi, comme le moyen par excellence de s'adresser à Dieu dans une conversation, non pas un monologue qui est à sens unique. C'est un privilège que d'entrer dans la présence du Dieu Éternel et nous devons le faire avec respect mais n'oublions pas que ce Dieu est aussi notre Père aimant et qu'Il attend de l'amour en retour, il a le plus grand cœur de l'univers et Il a aussi besoin d'amour. Approchons nous de cet autel d'or dans la joie et le bonheur d'un amour réciproque.

Amen !

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (19)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (19) - Les yeux sur Jésus

LE VOILE DU LIEU TRÈS SAINT

 

Ce voile, nous l'avons bien compris maintenant, représente Jésus christ " Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme" (1 Timothée 2:5)

Il sépare le lieu saint, l’Église sur terre, du lieu très saint, le ciel même où se trouve le trône de Dieu. Mais au-delà d'une séparation, il doit être vu comme un moyen d'accès auprès de Dieu, c'est une porte et elle n'est pas fermée : "j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer" (Apocalypse 3:8)

La mort de Jésus nous ouvre l'accès auprès du Père : "Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit. Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas" (Matthieu 27:50,51) Le lieu très saint où se trouve la présence du Père est visible à nos yeux et nous pouvons contempler Dieu et le connaître, c'est ainsi que Jésus est venu révéler le Père : "Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître" (Jean 1:18), Nous devons comprendre que c'est au travers de la vie et de la mort de Jésus que Dieu est révélé ; La puissance de l'adversaire des âmes se manifesta dès les origines pour faire connaître aux hommes un Dieu différent de la réalité : "Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?" (Genèse 3:1) Ici , Satan va déformer la parole de Dieu et mettre l'accent sur l'interdiction alors que Dieu a pourtant d'abord formulé une permission : "Tu pourras manger de tous les arbres du jardin" (Genèse 2:16). Dieu prévient Adam et Eve de prendre garde à cet arbre et Il leur laisse la liberté de choix, pourtant Satan montrera du doigt un Dieu qui interdit. Puis il va faire croire à Eve que Dieu est un Dieu intéressé et qu'il y a des choses qu'il ne veut pas partager, il va montrer un Dieu d'aspect "égoiste" :

" Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal" (Genèse 3:4) Autrement dit Dieu ne veut pas que vous mangiez de ce fruit parce qu'en le faisant, vous aller devenir comme Lui et Il le sait ! Il y a chasse gardée ! Dieu ne veux pas partager ! Je ne sais pas si l'on pèse le poids qu' a prit ce mensonge dans le cœur de la mère des hommes : " Ainsi ce Dieu qui me semblait avoir de l'amour pour moi me cachait des choses sur la vérité ; alors qui est-il réellement ? Il ne veut pas ma liberté, il me veut captif de sa volonté, il ne veut pas mon bonheur, c'est le sien qui importe avant tout"... Viendra alors dans le coeur des hommes un esprit de rébellion contre Dieu, suivie d'une communion brisée et d'un besoin de réconciliation, réconciliation qui se fera par la croix, le voile déchiré laissant apparaître la gloire du vrai Dieu. Satan introduira aussi dans le coeur de l'homme, le concept de l'immortalité de l'âme : "Vous ne mourrez point" alors que le Seigneur avait annoncé : "le jour où tu en mangeras, tu mourras" car "L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra" (Ézéchiel 18:20). Toutes les bases du mensonge ont été posées par Satan dans le jardin d'Eden. Ainsi le père du mensonge s’évertue encore aujourd'hui a présenter aux hommes un Dieu injuste. Comment suivre ce Dieu ? Pourquoi le suivre ? Et puis finalement ce Dieu existe-t-Il réellement ? Les hommes ayant échoués dans leur rôle de créature faite à l'image de Dieu se sont fait eux même un dieu à leur image. Satan a masqué la vérité, Jésus la révèle. Satan montre un Dieu intéressé, Jésus nous dévoile un Dieu qui aime sans condition. Lorsque nous comprenons qui est Jésus Christ, que nous le contemplons dans son incarnation, sa vie, sa mort, sa résurrection et son intercession, là, en Lui, se trouve la révélation du Dieu véritable : "dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu... Celui qui m’a vu a vu le Père" (Jean 14:7,9) ; "Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle" (1 Jean 5:20,21)

Si vous lisez le nouveau testament avec la pensée que Jésus est venu révéler Dieu, qu'Il est venu briser le mensonge par sa vie et sa mort afin que la liberté nous affranchisse du pouvoir du péché, je puis vous assurer que bon nombre de passages vous sembleront beaucoup plus clair. Si le mensonge m'a éloigné de Dieu, la vérité me réconciliera avec Lui. Ainsi, au travers du voile déchiré, dans mon acceptation de Jésus-Christ crucifié je peux connaître le vrai Dieu.

"mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté" (2 Corinthiens 3:16)

"nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair" (Hébreux 10:19,20)

Il m'est impossible de passer à coté du livre de l'Apocalypse dans ce sujet sur le voile: Apocalypse du grec "Apocalupsis" signifie littéralement ôter (apo) le voile (calupsis). La révélation de Jésus Christ est le voile ôté en Jésus-Christ ainsi le livre de l'Apocalypse est le livre du lieu très saint, le livre du Dieu qui se trouve derrière le voile, le livre de la révélation du ciel. Cette révélation n'est possible que par la vie et la mort de Jésus c'est pourquoi le livre de l'Apocalypse est celui qui, dans toute la bible, mentionne le plus l'Agneau, c'est à dire Jésus Christ crucifié.

Lorsque nous étudierons ensemble le livre de l'Apocalypse, nous découvrirons ce Dieu véritable qui est juste et amour. Bien plus qu'un livre qui annonce des catastrophes à l’échelle planétaire, il est le livre de la grâce, un livre surprenant ! Si Satan a, dès la Genèse, modifié la parole de Dieu pour dénaturer son caractère, Le Seigneur, dans son dernier livre ne permettra pas que l'on fausse la vérité sur Sa personne: "Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre" (Apocalypse 22:18,19). Beaucoup d'idées préconçues tombent durant l'étude de ce livre et Dieu se révèle d'une manière extraordinaire.

Pour ce qui est du sanctuaire, nous verrons encore ensemble l'arche de l'alliance, chef d’oeuvre de beauté et de perfection.

Voyez que jusqu'ici nous avons constaté que les enseignements du sanctuaire sont très précis et cohérents avec le ministère de Jésus en notre faveur. Nous ne pouvons pas passer à coté de ce sanctuaire qui est un "monument" dans la révélation du plan de Dieu pour nous.

"Ô Dieu ! Ton chemin est dans ton Sanctuaire. Qui est fort, et grand comme Dieu ?" (Psaumes 77:13)

 

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (20)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (20) - Les yeux sur Jésus

LE LIEU TRÈS SAINT : L' ARCHE DE L' ALLIANCE

Nous voici maintenant dans le lieu très saint, la seconde pièce du sanctuaire. Le lieu très saint est de forme cubique, sa hauteur, sa longueur et sa largeur sont égales ; je n'entre pas là dans le détail des dimensions mais vous pouvez le calculer vous même en reprenant les dimensions données par Dieu pour la construction. Nous sommes là dans la présence de Dieu, dans la salle du trône, le ciel même. Nous retrouvons, dans la bible, un monument qui est semblable au lieu très saint dans ses dimensions : "Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes et sa muraille. La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades ; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales" (Apocalypse 21:15,16). Il s'agit là de la nouvelle Jérusalem, celle qui descend du ciel et dans laquelle habiteront les élus durant l’éternité, auprès de Dieu. Ainsi ce lieu très saint du sanctuaire représente bien la destination finale, l'aboutissement du sanctuaire, l’achèvement du plan du salut; Jésus qui a dit "je suis le chemin , la vérité et la vie" et "nul ne vient au Père que par moi" achève sa mission lorsqu'Il nous fait pénétrer au-delà du voile pour être dans la présence du Dieu Eternel : "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi" (Jean 14:2,3). Nous sommes enfin de retour à la maison du Père, la cité de Dieu: "Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très-Haut" (Psaumes 46:4). Le Sanctuaire des demeures, maison de Dieu, maison des hommes: " Et j’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux" (Apocalypse 21:3)
La gloire de Dieu, la "Schekhina" réside là, sur l'arche de l'alliance entre les 2 chérubins d'or, c'est le trône de Dieu : "Éternel des armées, Dieu d’Israël, assis sur les chérubins ! C’est toi qui es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait les cieux et la terre" (Esaïe 37:16)
Il y a, à l’intérieur de l'arche, à la base du trône, sous le propitiatoire (couvercle en or de l'arche), la verge d'Aaron qui a fleuri, un vase contenant de la manne et aussi les tables de la loi, les 10 commandements qui sont la base du trône, la justice de Dieu : "La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon" (Romains 7:12) "Car tous tes commandements sont justice" (Psaumes 119:172) "La justice et l’équité sont la base de ton trône" (Psaumes 89:14, 97:2)
Les éléments contenus dans l'arche sont des symboles, comme nous l'avons vu, de l'accomplissement de l'évangile, la manne étant le pain du ciel, la vie de Christ offerte pour nous, la verge fleurie, symbole de la résurrection et la loi de Dieu, qui est présente au coeur de l'arche symbolise la loi inscrite dans nos coeurs par la présence de Christ en nous, accomplissement parfait du plan de Dieu : "Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, Où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle... Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit l’Eternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. Celui-ci n’enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Eternel ! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel ; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché" (Jérémie 31:31-34).
Chaque chrétien, chaque enfant de Dieu qui vit en Jésus Christ est dépositaire de la loi d'amour, du caractère de Dieu et c'est ainsi qu'au travers de nous, au travers de l'évangile, les anges peuvent comprendre davantage l'amour et la sagesse de Dieu : "les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Église la sagesse infiniment variée de Dieu" (Éphésiens 3:10) ; Si Satan a menti aux hommes concernant le caractère de Dieu, il a d'abord menti aux anges dans le ciel, c'est pourquoi la démonstration de la croix ne se limite pas au salut des hommes car "Dieu a tant aimé l'univers ( non pas le monde, notre monde mais l'univers : Kosmos en grec) qu'Il a donné son fils afin que quiconque croit en Lui ne périsse point…" Le péché touche l'univers entier. Satan a entrainé une grande partie des anges avec lui : "Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre" (Apocalypse 12:4) "il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui" (Apocalypse 12:9). Ainsi les anges désirent voir dans l'homme et la réalisation du plan du salut, la justice et l'amour de Dieu. C'est pourquoi les chérubins posées sur l'arche ont leurs visages tournés vers le contenu de l'arche, le coeur de l'évangile : "Et les chérubins étendront les ailes en haut, couvrant de leurs ailes le propitiatoire, et leurs faces seront l’une vis-à-vis de l’autre ; les faces des chérubins seront tournées vers le propitiatoire" (Exode 25:20)
"Les prophètes, qui ont prophétisé touchant la grâce qui vous était réservée, ont fait de ce salut l’objet de leurs recherches et de leurs investigations, voulant sonder l’époque et les circonstances marquées par l’Esprit de Christ qui était en eux, et qui attestait d’avance les souffrances de Christ et la gloire dont elles seraient suivies. Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l’Evangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles LES ANGES DÉSIRENT PLONGER LEUR REGARD" (1 Pierre 1:10-12). Ainsi notre vie de chrétien est un témoignage pour les anges qui ont été touché par les mensonges de Satan : "nous avons été en spectacle au monde (toujours « Kosmos » en grec), aux anges et aux hommes" (1 Corinthiens 4:9)
Le plan du salut a une importance capitale dans l'univers, non seulement il justifie l'homme afin de le ramener à la vie éternelle mais il a aussi pour but de justifier Dieu devant l'univers entier en réfutant les mensonges que Satan a proféré contre La Majesté du ciel. Le livre de l'Apocalypse est le livre du jugement, non seulement jugement des hommes mais aussi jugement de Dieu et Dieu Lui-même sera justifié au travers de son peuple; c'est un sujet qu'il nous faudra développer; Sachons que Dieu passe en jugement : "Plutôt, que Dieu soit vrai et tout être humain menteur, ainsi qu’il est écrit : Afin que tu sois trouvé juste dans tes paroles et que tu triomphes dans ton procès" (Romains 3:4). Nous y reviendrons.
Le lieu très saint est la salle du trône de Dieu, nous en avons une description dans Apocalypse 4 :
" Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel (le voile du lieu très saint est ouvert) ... Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis (la gloire de Dieu sur l'arche) … Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d’or (il y a dans le lieu très saint autour de l'arche 24 planches de bois recouvertes d'or) Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu" (le chandelier à 7 branches est devant le trône car la porte est ouverte).
Je vous donne ces détails pour vous montrer l’exactitude de la parole de Dieu et l'importance de connaître le sanctuaire pour mieux comprendre le livre de l'Apocalypse. Nous pouvons au travers de ces symboles de l'Apocalypse, situer ce qui se passe réellement dans le ciel. Si vous avez suivi cette étude depuis le début, vous êtes maintenant mieux familiarisés avec le sanctuaire et il vous sera plus facile de comprendre le livre de l'Apocalypse.
Lors de la prochaine et dernière étude sur le sujet du sanctuaire, nous partagerons quelques parallèles étonnants qui prouveront encore l'extraordinaire exactitude de l'enseignement du sanctuaire sur plan du salut .
Je dois dire que j'ai "condensé" au mieux cette étude mais il y avait davantage à dire sur les détails tellement ce sujet est riche. Je vous invite a rechercher ces richesses de votre coté, vous en trouverez de nombreuses si vous le désirez .