Home » Etudes bibliques » LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (1)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (1) - Les yeux sur Jésus

Depuis la chute dans le jardin d’Éden, Dieu a fait la promesse à Adam et Ève que leur postérité serait victorieuse sur le serpent (Genèse 3:15). Il leur annonçait déjà la rédemption en Jésus-Christ. Nous avons vu dès lors l'apparition des premiers sacrifices: "Et l’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des robes de peaux, et les en revêtit." (Genèse 3:21. Version Martin), sacrifices qui préfiguraient la mort de notre bien aimé sauveur, "l'agneau de Dieu qui ôte le péché du monde" (Jean 1:29)

Ainsi fut accompli par Dieu Lui-même le premier "baptême" car Adam et Eve furent revêtus de Christ, de sa robe de justice comme le sont chaque chrétiens: "vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. (Galates 3:27)

A daté de ce jour, tous les animaux offerts en sacrifice représenteraient Jésus-Christ et n'auraient que pour objectif de faire comprendre à l'homme, l'amour du sauveur, l'horreur du péché et les souffrances causées au Fils de Dieu à cause de ce péché, le mien, le votre.

Plus tard dans l'histoire, Dieu demandera à Moise de construire un sanctuaire (tabernacle, temple ou tente de la rencontre) à l'intérieur duquel se dérouleraient plusieurs rites et sacrifices. Dans l'épitre au hébreux (dont le sanctuaire est l'un des principaux sujets), nous trouvons ce passage concernant les rites du sanctuaire:

"Ils célèbrent un culte qui est une image et une ombre des réalités célestes" (Hébreux 8:5). Ainsi chaque élément, chaque rite, chaque fête relative au sanctuaire sont des images et des ombres de réalités célestes et ce sont ces réalités que nous allons étudier ensemble. Nous verrons dans le détail que chaque élément composant ce sanctuaire, les matériaux, leurs couleurs, leur quantité et même leurs dimensions ont un rapport direct avec la personne de Jésus-Christ et le plan de la rédemption.

Ce sanctuaire était donc la maison de Dieu, le temple visible de sa présence: "ils me feront un sanctuaire et je demeurerai au milieu d'eux" (Exode 25:8).

Ce sanctuaire fut la maison de Dieu sur terre, lieu de rencontre avec les hommes, et le sanctuaire céleste de Dieu sera aussi notre lieu de rencontre avec Lui même et mieux encore, notre propre demeure :

"Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place" (Jean 14:2). "Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très-Haut".(Psaume 46:5). Le sanctuaire des demeures, demeures de la maison de Dieu. En attendant que nous rejoignons cette cité de Dieu, ce sanctuaire des demeures, c'est Jésus-Christ Lui-même qui est devenu notre sanctuaire car "la Parole a été faite chair et elle a "habité parmi nous", littéralement dans le texte grec "elle a tabernaclé au milieu de nous" (Jean 1:14). Jésus dira aussi "Détruisez ce temple et en trois jours je le rebâtirai... Il parlait du temple de son corps" (Jean 2:19,21). Jésus est le sanctuaire de Dieu, Celui en qui demeure le Père et tous ceux qui sont en Jésus-Christ deviennent aussi des temples de Dieu: "Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui." (Jean 14:23)

" Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? (1 Corinthiens 3:16).

Nous avons besoin de comprendre davantage ce que sont véritablement les réalités célestes du sanctuaire et de ses services. Le peuple d’Israël fut le peuple au service du sanctuaire, les chrétiens sont aussi au service du sanctuaire car " Il a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père" (Apocalypse 1:6)

Je vous invite à suivre cette étude afin que, par la suite, vous puissiez saisir plus facilement le livre de l'Apocalypse qui est en étroite relation avec le sanctuaire de Dieu et ses services.

 

 

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (2)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (2) - Les yeux sur Jésus

Avant d’entamer l'étude du sanctuaire, quelques éléments sont nécessaires.Voici la liste des chiffres et nombres que l'on retrouve souvent dans la bible, notamment dans les prophéties et la description du sanctuaire mais aussi parfois, dans les paraboles de Jésus. Chacun d'eux a une réelle signification et porte un sens tout particulier. Le peuple d’Israël connaissait bien la valeur de ces chiffres et nombres que l'on retrouve de très nombreuses fois dans la bible. Nous verrons, par exemple, dans l'étude du livre de l'Apocalypse que la structure de ce livre est conçue de manière extraordinaire et que, entre autre, le chiffre 7 est un chiffre prédominant, porteur d'une grande signification. Rien n'est laissé au hasard dans la parole de Dieu, les chiffres ont eux aussi une valeur importante.                                                                                                                                                                                                               

1    ..................   Le chiffre de Dieu, son unité

2     ..................   La communion, l'union ou la division,

(en fonction du contexte)

3     ..................   La divinité, le céleste

4     ..................   La créature, ce qui est terrestre, universel

(en fonction du contexte)

5     ..................   La faiblesse humaine

6     ..................   Ce qui appartient à l'homme, le péché

7     ..................   La plénitude, ce qui est complet, achevé

10   ..................   La totalité humaine, le maximum de l'action de

Dieu envers l'homme

11   ..................   L'abondance, la surabondance

12   ..................   Le peuple de Dieu, le royaume de Dieu

l'alliance (3x4)

13   ..................   La révolte, l'apostasie

40   ..................   L'épreuve extrême, l'endurance dans

l'épreuve, le test

50   ..................   La liberté, la rédemption

100 ..................   Le maximum chiffrable, à vue humaine (10x10)

1000 ................   La multitude, un nombre incalculable

1/2   .................   Le partage

1/3   .................   Une bonne partie qui ne fera que croitre

jusqu'à sa totalité (en fonction du contexte)

1/4    ................   Une partie importante de la création

1/10 ................    Le minimum, la plus petite partie

 

Vous trouverez aussi dans les prophéties et autres textes symboliques:

 

Le carré: La perfection relative (par exemple 12x12)

Le cube:  La perfection absolue, divine (par exemple 3x3x3)

 

Les valeurs données à ces chiffres ont été attribuées en fonction de plusieurs textes très significatifs.

Conservez cette liste et utilisez la dans vos études de la bible, vous pourrez découvrir des richesses dans les textes où se trouvent ces chiffres.

Il faut cependant, comme dans toute étude biblique, prendre en compte le contexte afin de ne pas tordre le sens des écritures et rester en harmonie avec l'ensemble des vérités bibliques.

Je publierai les études sur le sanctuaire les mardi, mercredi et jeudi qui sont les jours où vous êtes le plus présent sur cette page. Je suis soucieux de pouvoir partager ces enseignements avec le plus grand nombre afin que nous puissions ensemble nous émerveiller des bontés du Seigneur qui jaillissent de Sa Parole vivante.

Que Le Seigneur vous garde fidèle à sa parole.

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (3)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (3) - Les yeux sur Jésus

LE PARVIS (1)

 Je rappelle, pour la bonne compréhension de cette étude, que le sanctuaire est le plan du salut en image et que tout ce que nous pouvons y découvrir est en rapport avec le ministère de Jésus et la vie spirituelle de chaque chrétien.

 

Le parvis forme l'enceinte, la cour du sanctuaire, sa "clôture".

Il est l'image de la terre visitée par la présence de Dieu:

"Ô que bienheureux est celui que tu auras choisi et que tu auras fait approcher, afin qu’il habite dans tes parvis! Nous serons rassasiés des biens de ta maison, des biens du saint lieu de ton palais" (Psaumes 65:5)

"Rendez à l’Éternel gloire pour son nom ! Apportez des offrandes, et entrez dans ses parvis ! Prosternez-vous devant l’Éternel avec des ornements sacrés. Tremblez devant lui, vous tous, habitants de la terre!" (Psaumes 96:8,9)

C'est le lieu où le peuple de Dieu loue l’Éternel et nous verrons le pourquoi de ces louanges:

" Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques! Célébrez-le, bénissez son nom! " (Psaumes 100:4)

Tout ce qui se faisait dans ce lieu était fait avec le sentiment de la présence de Dieu, ainsi en est-il de notre vie de chrétien "faites tout pour la gloire de Dieu." (1 corinthiens 10:31)

 

Son exposition était contraire à celle des temples païens, il était orienté est-ouest, l'entrée se trouvant à l'est:

"Et il me conduisit dans le parvis intérieur de la maison de l’Éternel. Et voici, à l’entrée du temple de l’Éternel, entre le portique et l’autel, il y avait environ vingt-cinq hommes, tournant le dos au temple de l’Éternel et le visage vers l’orient ; et ils se prosternaient à l’orient devant le soleil" (Ézéchiel 8:16)

Dans ce texte nous voyons l'apostasie du peuple de Dieu. le peuple va se tourner vers l'est, le soleil levant, et mépriser le sanctuaire, tournant le dos à Dieu. Au passage, je fais une parenthèse, ce texte est prophétique et tout le chapitre 8 d’Ézéchiel nous montre l'apostasie du peuple de Dieu.

Le chapitre 9 d’Ézéchiel est le chapitre du scellement des fidèles, ce qui nous montre qu'une apostasie au sein du peuple de Dieu va précéder le scellement, nous en ferons un parallèle dans l'étude de l'Apocalypse. En vérité, il est important de connaitre les vérités que contient le sanctuaire afin de ne pas tourner le dos à Dieu. Je ferme la parenthèse sur ce passage d’Ézéchiel.

Ainsi lorsque le peuple s'approchait du sanctuaire de Dieu dès le matin, il tournait le dos au soleil, ce "grand" dieu de l'antiquité (toujours présent) dans le monde païen, pour faire face au vrai Dieu. Cette orientation du sanctuaire était donc voulu et commandé par Dieu afin que le peuple se tourne vers Lui et non pas en direction du soleil, se différenciant ainsi des dieux païens.

Sachant que c'est là que se trouvait le Seigneur, le Dieu véritable, le psalmiste a pu dire: " Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs" (Psaumes 84:10)

 

Avant de parler des dimensions du parvis,qui ont leurs importances, il faut entrer dans la signification des chiffres de la bible (voir la liste dans l'étude 2), vous pourrez vérifier dans toute la bible les correspondances de ces chiffres par vous même, cela vous ouvrira une compréhension plus profonde à la parole de Dieu et vous découvrirez dans les paroles de Jésus, un langage des chiffres très significatif que le peuple d'Israël comprenait certainement.

Je dois d'abord vous parler du nombre 10 qui fait partie des dimensions du parvis.

10 représente "la totalité humaine chiffrable" c'est en fait le nombre représentatif du maximum possible de l'action de Dieu vis à vis de l'homme, on y trouve aussi l'idée d'une totalité.

Je prend pour exemple les 10 commandements, ils sont l'expression de toute la volonté de Dieu pour la vie de l'homme.

Nous savons fort bien que les 4 premiers commandements expriment notre relation d'amour et d’obéissance envers notre Dieu et que les 6 suivants expriment notre relation d'amour envers notre prochain (bien que le 4 ème, le sabbat comporte les 2 relations). Ainsi la loi des 10 commandements peut se résumer par: aimer Dieu et aimer son prochain, Le Seigneur Jésus l'a bien résumé ainsi. Les 10 commandements expriment donc la totalité de la volonté de Dieu en faveur de son peuple. (pour aller plus loin je dirai aussi, l'expression totale de son caractère exprimée à la compréhension de l'homme)

La bible nous enseigne que le péché est la transgression de la loi

(1 Jean 3:4), quel que soit le péché que nous commettons, il est forcément la transgression d'un des 10 commandements; vous pouvez pensez à n'importe quel péché vous verrez qu'il est une transgression de la loi, cette exemple montre bien la totalité qui est en ce nombre 10.

Un autre exemple: Rappelez-vous de l'intercession d'Abraham en faveur de Sodome et Gomorrhe et comment l’Éternel répondit à chaque demande d'Abraham: "Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerai à toute la ville, à cause d'eux ... Je ne la détruirai point, si j'y trouve quarante-cinq justes ... Je ne ferai rien, à cause de ces quarante ... Je ne ferai rien, si j'y trouve trente justes ... Je ne la détruirai point, à cause de ces vingt ... Abraham dit: Que le Seigneur ne s'irrite point, et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s'y trouvera-t-il dix justes. Et l'Éternel dit: Je ne la détruirai point, à cause de ces dix justes. L’Éternel s'en alla lorsqu'il eut achevé de parler à Abraham " (Genèse 18:24-33)

Avec ces 10 justes, Abraham était arrivé au maximum de son intercession, il ne pouvait aller au delà de sa demande. Mais pour nous qui connaissons notre Dieu, nous savons fort bien que s'il s'était trouvé à Sodome un seul juste, Dieu l'aurait épargné. Il y a donc ici, avec ce chiffre 10, un langage qu'Abraham va utiliser avec Dieu.

Un autre exemple est celui des 10 plaies d’Égypte, Pharaon eut à plusieurs reprises le choix de se repentir et de laisser partir le peuple de Dieu, à la 10ème plaie, ce fut la fin. Dieu n'irait pas au delà.

Un autre exemple encore est celui de la parabole des 10 vierges, ces 10 vierges qui attendent la venue de l'époux sont le symbole (selon le contexte) de la totalité des chrétiens qui attendent la seconde venue du Christ. Certains pourront entre dans la salle des noces, d'autres pas.

Ce nombre 10 se trouve de très nombreuses fois dans la parole de Dieu et expriment toujours une idée de maximum, de totalité. un dernier exemple est celui des 10 jours d'abstinence des mets du roi pour Daniel et ses compagnons, 10 jours au terme desquels ils furent trouvé avec de bien meilleures mines que les autres et 10 fois supérieurs en sagesse.

Il y a encore de nombreux exemples mais retenons simplement que 10 est un maximum concernant l'action de Dieu vis à vis de l'homme, une totalité.

Nous nous arrêterons là pour aujourd'hui, nous verrons demain que les dimensions du parvis ont leurs importances et nous aiderons à comprendre des vérités qui sortent du cœur de Dieu.

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (4)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (4) - Les yeux sur Jésus

LE PARVIS (2)

(Exode 27)

 Je vous rappelle que nous avons vu la signification du chiffre 10, "la totalité humaine chiffrable", le maximum de l'action de Dieu vis a vis de l'homme. Voici maintenant les dimensions du parvis qui, je vous le rappelle, représente l'action de Dieu sur la terre, terre sur laquelle notre Seigneur Jésus a marché pour nous sauver, terre qui fut le lieu de son sanctuaire et de notre rencontre avec Lui.

 

La longueur du parvis, donc de la clôture du sanctuaire, était de 100 coudées, c'est à dire 10 x 10 coudées, c'est un carré.

Le carré représente la perfection relative dans la parole de Dieu.

Qu'est-ce que la perfection relative? C'est la perfection que Dieu peut donner à toute chose, y compris à l'être humain mais qui est différente bien sûr de sa perfection divine; Lorsque nous trouvons un chiffre ou un nombre multiplié par lui même, cela exprime une idée de "perfection de celui-ci.

Prenons l'exemple des 144000. Ce nombre peut être décomposé ainsi: 12 x 12 x 1000.

Nous y retrouvons le nombre 12 qui est le nombre du peuple de Dieu (les 12 tribus d’Israël, les 12 apôtres etc.) Le 1000 ici, signifie une grande quantité qu'on ne peut compter (nous y reviendrons). 12 x 12 est donc "le carré du peuple de Dieu", 144, signifiant un peuple rendu parfait par Dieu.

Le livre de l'Apocalypse nous montre bien cela:

"ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau  et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles." (Apocalypse 14:4,5) Voilà un peuple parfait, irrépréhensible, par la grâce de Dieu et non pas par leurs propres efforts bien sur, c'est donc une perfection relative, donnée par Dieu. Nous verrons que la perfection divine n'est pas un carré mais un cube, comme par exemple les dimensions du lieu très saint où se trouvait Dieu lui même: hauteur = largeur = longueur, c'est le cube, 3 étant le chiffre de la divinité: Le Père, le Fils de Dieu, le Saint Esprit de Dieu, 3 étant le chiffre du Dieu "Saint, Saint, Saint".(Esaïe 6:3)

 

Donc revenons à la longueur du parvis: 100 coudées: 10 x 10.

Si donc 10 représente le maximum de l'action de Dieu en faveur de l'homme, 100, le carré de 10, représente donc la perfection dans le maximum de l'action de Dieu en faveur de l'homme.

La leçon que nous pouvons retenir de cette longueur du parvis de 100 coudées est celle-ci : Lorsque nous entrons dans le parvis, nous entrons dans le plan du salut de Dieu, Celui qui a fait le maximum en notre faveur, c'est son plan parfait pour le salut de l'humanité. Voyez comme le Seigneur s'exprime vis a vis de son action en faveur de son peuple :" Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, Soyez juges entre moi et ma vigne ! Qu'y avait-il encore à faire à ma vigne, Que je n'aie pas fait pour elle?" (Esaïe 5: 3,4)

Dieu a fait le maximum pour nous sauver et ce maximum, nous pouvons le contempler sur le mont Golgotha.

Voyons maintenant la largeur du parvis: 50 coudées. 50 est le chiffre du jubilé: "Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants: ce sera pour vous le jubilé; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille" (Lévitique 25:10) Nous avons là, dans ce chiffre 50, le symbole de la libération de l'esclavage du péché et l'entrée dans la famille de Dieu, le retour vers le Père.

Le jubilé c'est la libération, le retour dans sa famille et je ne peux m’empêcher de penser au fils prodigue qui, après avoir quitté la maison de son père et réalisé qu'il avait finalement tout perdu en croyant d'abord avoir tout gagné, retourna vers son père:

"il était perdu, et il est retrouvé"

Frères et sœurs, nous avons tous quitté la maison du Père à cause du péché, de notre "moi" égoïste et lorsque nous nous approchons du sanctuaire, simplement en regardant de l’extérieur ce parvis de 100 coudées sur 50 coudées, nous pouvons y discerner les bras grand ouverts du Père qui nous dit "J'ai fait tout ce que je pouvais pour te ramener, et tu es enfin revenu à la maison mon enfant, viens, viens te reposer auprès de moi".

Message extraordinaire du sanctuaire ! Alors que nous ne sommes même pas encore entré dans le sanctuaire,Dieu se révèle déjà dans son parvis.

" Heureux celui que tu choisis et que tu admets en ta présence, pour qu'il habite dans tes parvis! Nous nous rassasierons du bonheur de ta maison, De la sainteté de ton temple."

(Psaumes 65:4)

 

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (5)

LE SYMBOLISME DU SANCTUAIRE (5) - Les yeux sur Jésus

LE PARVIS (3)

LES COLONNES (Exode 27)

 Pour entourer et délimiter la cour du sanctuaire, la clôture du parvis était composée de toiles portées par des colonnes. Ces colonnes étaient faites de bois d’acacia. Le bois,qui bien sur est tiré des arbres, est dans la parole de Dieu, souvent comparé à l'humanité, aux hommes:

"le cœur d’Achaz et le cœur de son peuple furent agités, comme les arbres de la forêt sont agités par le vent." (Esaïe 7:2)

"Fils de l’homme, tourne ta face vers le midi, Et parle contre le midi ! Prophétise contre la forêt des champs du midi ! Tu diras à la forêt du midi: Ecoute la parole de l’Éternel ! Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Je vais allumer un feu au dedans de toi, Et il dévorera tout arbre vert et tout arbre sec ; La flamme ardente ne s’éteindra point, Et tout visage en sera brûlé, Du midi au septentrion." (Ézéchiel 21:2,3). Ici, bien évidemment Dieu, ne s'adresse pas à des arbres mais à des hommes qui ont des "visages".

"C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Comme le bois de la vigne parmi les arbres de la forêt, Ce bois que je livre au feu pour le consumer, Ainsi je livrerai les habitants de Jérusalem."

(Ézéchiel 15:6)

La croix du Seigneur Jésus était bien, elle aussi, de bois, signifiant que c'est de notre humanité dont il s'est chargé; il a fait "corps" avec notre nature en la revêtant afin de détruire le péché "en Lui" par sa mort et de faire de nous de nouvelles plantes, de nouveaux arbres par sa résurrection:

"Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit! Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu'il fait lui réussit." (Psaumes 1:1-3)

Ces colonnes de bois représentent donc les hommes. On peut couper des millions de planches dans le bois, de la même dimension, aucune ne fera exactement le même poids qu'une autre à cause de sa densité et aucune n'aura la même apparence qu'une autre à cause des nœuds ou des rainures différentes qu'elle porte. Nous sommes tous ces colonnes de bois, uniques, tous différents.

 

Faisant donc partie du parvis du sanctuaire lui même, ces colonnes de bois représentent les croyants:

"... et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes " (Galates 2:9)

" Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu" (Apocalypse 3:12)

Ces colonnes représentent donc les croyants et donc aussi dans leur ensemble, l’Église:

" mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité " (1 Timothée 3:15).

A ce stade de l'étude, je trouve déjà cela vraiment extraordinaire mais nous allons voir que cela le devient plus encore.

 

Le sanctuaire était monté et démonté dans le désert au cours des déplacements du peuple, il n'y avait donc pas de fondations pour tenir cette clôture du parvis. Il fallait donc pour tenir debout que chaque colonne, soit posée sur une base solide. Le texte nous dit qu'elles étaient posées sur des socles en airain.

Quel est le fondement, quelle est la base sur laquelle le chrétien est posé ? "Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire" (Éphésiens 2:20). Oui, chaque chrétien a pour fondement Jésus, c'est là le symbole du socle en airain qui porte la colonne : "Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ" (1 Corinthiens 3:11). L'airain (ou bronze) est un symbole de la force donnée par Dieu: "Je te rendrai, pour ce peuple, comme une forte muraille d'airain; Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas; Car je serai avec toi pour te sauver et te délivrer" (Jérémie 15:20). L'airain est encore une caractéristique de Jésus : "ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent" (Apocalypse 1:15), "ses bras et ses pieds ressemblaient à de l'airain poli" (Daniel 10:6). Prenez les contextes, il s'agit du fils de l'homme, Jésus ! Ce simple détail, cette base d'airain, comporte un signification profonde : Jésus, ma force, mon appui, le roc sur lequel je suis fondé !

Sans ces socles d'airain les colonnes de bois auraient été posé sur le sable mais le Seigneur nous a dit que seul l'insensé bâtit sur le sable, le sage, lui, bâtit sur le roc.

Ces colonnes, "fondées" sur Christ, portaient à leur sommet un chapiteau d'argent. Ce chapiteau est donc la "tête" de chaque colonne.

Qui est la tête, le chef de chaque chrétien ? Jésus bien sur !

"Il est la tête du corps de l'Église" (Colossiens 1:18).

L'argent est le symbole du rachat, de la rédemption:

" Tu recevras des enfants d'Israël l'argent du rachat, et tu l'appliqueras au travail de la tente d'assignation; ce sera pour les enfants d'Israël un souvenir devant l'Éternel pour le rachat de leurs personnes (Exode 30:16).

Jésus est celui qui nous a racheté par son sang précieux : "Car vous avez été rachetés à un grand prix" (1 Corinthiens 6:20) "sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ" (1 Pierre 1:18,19).

Ainsi Jésus Christ est Celui sur lequel je peux m'appuyer et de ce fait celui qui sera à ma tête, mon maitre, mon berger, mon rédempteur !

Dieu ajoute un détail qui m’émerveille: ces têtes d'argent étaient reliées les unes aux autres par des crochets et des tringles en argent, ce qui fait que toutes les colonnes étaient solidaires les unes des autres formant ainsi un édifice plus fort: l’Église, le corps de Christ !

Quel est ce lien de grande valeur (en argent) qui unit les chrétiens entre eux ?

C'est l'amour de notre Sauveur : "Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de l'amour qui est le lien de la perfection" (Colossiens 3:14).

Je ne voudrai pas être trop long car on pourrait chercher davantage mais je vous donne juste une information sur le nombre de ces colonnes.

Il y en avait 20 au sud, 20 au nord, 10 à l'ouest et 10 à l'est soit un total de 60 colonnes.

60 c'est 10 x 6 .

6 étant le chiffre de l"homme, crée au 6ème jour, mais aussi le chiffre du péché (l'homme ayant transmis le péché à la terre) que l'on retrouve sous forme "trinitaire" chez la bête : 666

60 exprime donc le maximum de l'action de Dieu (10) en faveur du salut de l'homme pécheur (6), tout ce que Dieu peut faire pour régler le problème du péché et sauver l'humanité se trouve ici, dans le sanctuaire.

Ainsi lorsque Dieu nous invite à entrer dans ses parvis, nous entrons dans son plan du salut, dans le plan parfait de la rédemption.

Je vous cite un dernier passage qui parle de lui même concernant ces 60 colonnes:

" Voici la litière de Salomon, Et autour d’elle soixante vaillants hommes, Des plus vaillants d’Israël. Tous sont armés de l’épée, Sont exercés au combat ; Chacun porte l’épée sur sa hanche, En vue des alarmes nocturnes. Le roi Salomon s’est fait une litière De bois du Liban. Il en a fait les colonnes d’argent, Le dossier d’or, Le siège de pourpre ; Au milieu est une broderie, oeuvre d’amour Des filles de Jérusalem." (Le Cantique des cantiques 3:7-10)

Remarquez ici toutes les allusions à ce que nous avons vu. Nous parlerons plus tard de cette " broderie, oeuvre d’amour Des filles de Jérusalem" que nous retrouverons dans le sanctuaire. Notons ici qu'il y a autour de la litière du roi, 60 guerriers (les 60 colonnes du parvis). Nous sommes les soldats du Seigneur, de l’Éternel des armées et nous avons revêtus les armes de la justice, nous tenons, comme ces vaillants soldats, l’Épée de l'Esprit qui est la parole de Dieu (Éphésiens 6:17) "en vue des alarmes nocturnes" car nous sommes les sentinelles du Seigneur qui doivent veiller les uns sur les autres.

 

Ces quelques détails provenant des colonnes du parvis nous enseignent que chaque croyant est ancré en Jésus, qu'il obéit à Jésus, la tête, qu'il est lié à ses frères et sœurs par la tête, Jésus, par le lien sacré de l'amour de Dieu, et tout cela grâce au rachat, à la rédemption par le sang précieux de Jésus-Christ ! Si nous sommes parties intégrantes du parvis, c'est parce que Dieu veut nous faire participer au plan de la rédemption. Nous sommes ses messagers, ses témoins, ceux qui doivent annoncer la bonne nouvelle au reste du monde. La partie visible du sanctuaire pour les nations alentour.

La suite de cette étude est d'une richesse extraordinaire, et je m’émerveille encore en écrivant ces choses aujourd'hui.

Que le Seigneur vous enrichisse dans l'étude de Sa Parole !